domaine d'O
domaine départemental d'art et de culture

Fil d'Ariane

You are here

Festival d'hiver 17-18 I Episode 4

Photo programmatrices.jpg
©Séverine Rivenq

Pourquoi vous êtes vous intéressée au cirque ?

Ma grand-mère était dompteuse de lion… Plus sérieusement je me suis intéressée au cirque par le biais du théâtre et des projets de territoire dans les quartiers populaires. Lorsque je travaillais à La Vista (Montpellier), j’ai été régulièrement confrontée à la barrière de la langue et du texte. Comment la contourner ? Par un mode d’expression universel : le cirque. En effet, le cirque contemporain avec ces multiples facettes et son langage corporel éveille tous les sens, reste compréhensible quelque soit la culture, l’origine, le pays du spectateur… Il permet de voyager. Or je suis moi-même une voyageuse, curieuse de connaître l’Europe et le monde.

Le cirque c’est aussi une façon de toucher un large public. Il mêle l’art et la performance physique, permet de croiser les disciplines. Filles et garçons peuvent se retrouver ensemble sur les pistes, sans distinction.

Pouvez-vous nous racontez un souvenir ?

Le 31 décembre 2012 au domaine d’O.  Après avoir reçu des compagnies de cirque suédoises, québécoises, suisses… au mois de décembre chaque année depuis 2009, j’ai vécu le réveillon 2012 comme une apothéose. L’émerveillement des spectateurs face au funambule Jade Kinder Martin qui traverse une partie du domaine d’O sur son fil à plus de 10 mètres de hauteur, de l’amphithéâtre au théâtre Jean-Claude Carrière encore en construction, m’a bouleversée !  Et la merveilleuse compagnie suédoise Circus Cirkör avec le spectacle Wear it like a crown, à Montpellier pour la première fois, m’a laissé un souvenir impérissable.  

Avez-vous un souhait ?

J’aimerais que Montpellier devienne Capitale Européenne de la Culture, que le domaine d’O participe à sa candidature et soit positionné comme un acteur central de la ville. A l’instar de Lille en 2004 ou Marseille en 2013, Montpellier pourrait obtenir ce titre prestigieux en 2028 et profiter d’une large couverture médiatique, d’un nouvel attrait touristique.

La ville deviendrait plus que jamais une destination culturelle internationale et le domaine d’O un pôle d’excellence du spectacle vivant. Cela permettrait d’offrir une large palette de disciplines artistiques, de fédérer les acteurs culturels du territoire, de donner une nouvelle dimension à la culture

Découvrez des spectacles de magie nouvelle au domaine d'O !

Evidences inconnues jeudi 16 et vendredi 17 novembre à 20h au théâtre d'O

Je clique donc je suis mercredi 22 et jeudi 23 novembre à 19h au théâtre d'O

 

 

Date de modification : 
03 décembre 2017